• Panier d'achats
Articles Somme
0 0.00 CHF
  • La galerie des animaux iba

Un habile communicateur

Les octodons vivent à l’état sauvage au Chili (ils sont d’ailleurs appelés aussi dègues du Chili), mais chez nous on les trouve uniquement comme animaux de compagnie. Ces petits rongeurs vivent en colonies et creusent des terriers qui peuvent avoir des systèmes complexes de couloirs et de tunnels. Devant les nombreuses entrées des terriers ils construisent de petits monticules d’où ils peuvent surveiller les environs.

Les dègues du Chili sont herbivores et peuvent communiquer entre eux avec une grande variété de cris et de sons. Par exemple en cas de danger, un dègue peut avertir l’ensemble de sa colonie par un cri perçant. Ou s’il veut qu’on le laisse tranquille pendant qu’il mange, il émet un couinement agacé.

Le fennec est tout ouïe

Comment le renard des sables, appelé aussi fennec, fait-il pour supporter les conditions  extrêmes de chaleur et d’aridité du Sahara ?  Ses oreilles sont l’une de ses armes secrètes. Lorsque cet animal nocturne, qui est le plus petit canidé sauvage du monde, se déplace sur le sable et la pierraille, ses oreilles captent le moindre bruit, à la manière de pavillons acoustiques. Il découvre ainsi des insectes, des reptiles et d’autres petits animaux.

Ses oreilles lui servent aussi de ventilateur. Comme le fennec ne transpire pas, il évacue sa chaleur corporelle excédentaire par l’intermédiaire de ses grands pavillons d’oreille. 

La température est décisive

Une fois que la femelle du gecko nocturne du Yucatan, originaire du Mexique, a déposé ses oeufs dans un sol meuble, la température est décisive pour la durée d’incubation et le sexe des geckos qui vont sortir de l’oeuf. Si la température dépasse 33°C, ce sont généralement des femelles et si la température est d’environ 31,5°C, ce sont principalement des mâles.

Les geckos nocturnes du Yucatan sont des champions de la survie. En cas de danger ils peuvent se séparer de leur queue, ce qui leur permet de déconcerter leurs prédateurs et de prendre la fuite. Leur queue repousse alors en quelques semaines.

Mère cane et ses canetons

Le canard mâle aide la cane pour la construction du nid. La cane s’occupe quant à elle de la couvaison et l’élevage des canetons.

Après l’éclosion, les canetons sont nidifuges, c’est-à-dire qu’ils quittent le nid peu de temps après leur naissance et sont immédiatement capables de nager. Bien entendu ils ont encore besoin d’être protégés et nourris. C’est pourquoi ils se mettent à suivre partout le premier être vivant qu’ils aperçoivent. A de rares exceptions près il s’agit de leur mère. Après deux mois environ les canetons sont capables de voler et sont indépendants.

Le tigre blanc – un caprice de la nature

Le tigre blanc ne constitue pas une espèce à proprement parler, mais une variante de couleur, qui apparaît exclusivement chez le tigre du Bengale, en Inde. On estime qu’environ un tigre sur 10000 naît avec un pelage blanc, une truffe rose, des yeux bleus et les rayures noir-brun typiques du tigre. Il ne s’agit donc pas de tigres albinos, car dans ce cas ils auraient des yeux rouges et un pelage entièrement blanc, sans rayures.

Dans la nature leurs chances de survie sont largement compromises par cette couleur atypique qui les empêche de se camoufler et de surprendre leurs proies.